Rubriques Menu

Sécurité routière

Le respect de la vitesse

L’installation de ralentisseurs à proximité des groupes scolaires, la présence d’agents aux horaires d’entrée et de sortie des écoles, la mise en place de zones limitées à 30 km, la mise en place de panneaux indicateur de vitesse pour inciter les automobilistes à lever le pied, la création de giratoires pour casser la vitesse sur certaines artères… témoignent des actions de la municipalité afin d’améliorer la sécurité dans la ville. Pourtant, certains prennent encore des libertés avec les règles de conduite mais surtout avec la vie d’autrui.

Suite aux nombreuses demandes des riverains se plaignant d’une vitesse excessive de certains véhicules, la municipalité a décidé d’équiper, la Police municipale de jumelles « eurolaser ». Ce matériel mobile permettra de relever d’éventuelles infractions à la vitesse jusqu’à une distance de 500 mètres. De plus, le non port de la ceinture de sécurité et la conduite avec un téléphone portable à la main peuvent être aussi sanctionnés. Les automobilistes saint-sulpiciens devront donc être vigilants partout !

Après une période de sensibilisation et de prévention nécessaire pour familiariser les conducteurs à ce nouveau matériel, la Police municipale effectue maintenant de vrais contrôles et espère surtout que ces actions porteront leurs fruits et feront œuvre pédagogique.

Ces jumelles sont partagées par les polices municipales d’Opio, du Rouret et de chateauneuf.

Les sanctions : il vous en coûtera de 45 à 135 € pour un excès de vitesse , 135 € pour non port de la ceinture de sécurité et 35 € pour conduite avec usage du téléphone portable. A cela s’ajoute bien évidemment un retrait de 1 à 4 points sur le permis de conduire voir une suspension de permis pour une durée de 3 ans pour les infractions les plus graves.

Le respect des règles de stationnement
Le respect des règles est essentiel pour un partage équitable de l’espace public. Au contraire le non-respect des règles est nuisible aux autres automobilistes et à tous les usagers de l’espace public. Il peut même être dangereux, notamment sur les trottoirs, les passages piétons ou les carrefours

Petit rappel : il est interdit sous peine de verbalisation :

- de s’arrêter et de stationner sur les trottoirs et les passages réservés à la circulation des piétons, sur ou en bordure des pistes cyclables (art R417-10 du Code de la route)
- de stationner sur les emplacements réservés aux personnes handicapées ou aux professionnels sous peine d’une amende de 135 €.
- de stationner de manière ininterrompue en un même point de la voie publique pendant une durée excédant 7 jours (art R 417-12 du code de la roue) sous peine d’enlèvement du véhicule.

Le respect des emplacements de stationnement réservés aux personnes handicapées

  • Ces emplacements ont matérialisés au sol par une couleur bleue.
  • Ils sont réservés aux titulaires :
    • de la carte de stationnement prévue à l’article L241-3-2 du Code de l’action sociale et des familles,
    • d’une carte de stationnement de modèle communautaire pour personne handicapée, d’un macaron grand invalide de guerre ou grand invalide civil,
    • de la carte “station debout pénible” prévue à l’article L241-3-1 du Code de l’action sociale et des familles.

Les cartes et macarons devront être apposés visiblement sous le pare-brise.

Stationner sur les places réservées aux personnes handicapées sans y être autorisé est sanctionné d’une amende de 135 € (infraction de 4e classe).

  S’investir à Opio

Vous souhaitez vous investir dans les projets de la commune ? Vous voulez rencontrer d’autres Opidiennes et Opidiens ? Vous avez un peu de temps ? Alors n’hésitez plus :

  • Venez participer à l’une des 63 actions de l’Agenda 21 de la commune. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Vous trouverez la liste des projets en cours et les dates des prochaines réunions ici.
  • Adhérez aux associations de la commune !

  Galeries

  Restez informés

Vous souhaitez être informés directement de l’actualité de la commune d’Opio ?

 Inscrivez vous à la newsletter d’Opio