Budget 2019 : les chiffres clés

 

C’est en fin d’exercice, après une année complète, que le compte administratif d’une commune établit un état des lieux précis des dépenses engagées et recettes perçues. Ce compte administratif est présenté au Conseil Municipal, doublé du compte de gestion établi par le receveur municipal et contrôlé par la trésorerie générale (service de l’Etat).

Ainsi, à l’issue d’une année écoulée, l’évolution du budget peut être étudiée. Au début de chaque année, un budget prévisionnel est établi pour l’année à venir en tenant compte des recettes attendues et des priorités définies par l’équipe municipale. 

Année 2019

LA SECTION DE FONCTIONNEMENT

En 2019,  la section de fonctionnement qui comprend les charges générales, le personnel, les achats courants, et les travaux d’entretien s’est élevée à 5 569 000 €.

La disparition progressive de la taxe d’habitation (TH) sur les résidences principales n’entraîne pas de baisse de recettes car elle est compensée par le transfert de la part départementale de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB).

Néanmoins, les recettes de la Commune ont subi au cours des 5 dernières années, la baisse drastique de la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) de l’Etat.

Cette dernière a été de 14 000 euros en 2019 alors qu’elle dépassait les 240 000 € en 2014, supprimant de fait une ressource financière importante pour la commune.

Sachant que les autres recettes et subventions perçues de la part des collectivités partenaires comme le Département et la Casa subissent également une décote au fil des années, force est de constater que les marges de manœuvre pour développer les services utiles aux Upians sont de plus en plus minces, alors que de nombreuses dépenses incontournables ne cessent de croître.

L’exercice budgétaire qui consiste chaque année à faire correspondre les recettes attendues avec la liste des dépenses obligatoires et des projets prioritaires, s’avère de plus en plus complexe, donnant lieu à de longues réflexions visant à :

  • optimiser nos achats, réaliser une gestion active du patrimoine, prendre des mesures d’économie de flux, développer les outils numériques,
  • mutualiser nos moyens avec les communes voisines, comme pour la gestion de l’accueil de loisirs ouvert aux communes de Châteauneuf de Grasse et de Gourdon, ou la convention d’utilisation de la balayeuse de Valbonne pour la voirie d’Opio,
  • maîtriser nos dépenses de fonctionnement et de charges de personnel tout en conservant la qualité du service public de proximité et notre capacité à poursuivre les projets d’investissement structurants pour la commune.

 

LA SECTION D’INVESTISSEMENT

La section d’investissement du budget communal permet le financement des grands travaux structurants (école, rénovation des routes, acquisitions immobilières, achat de véhicules…). En 2019, elle s’est élevée à 8 536 000 €.

Elle a permis le financement de la plupart des réalisations détaillées dans les pages de ce bulletin, dont l’aménagement des abords du programme «Cœur de Village», les travaux de la salle associative, la restauration du clocher, les réfections de voiries, l’aménagement du cimetière etc…

En 2020, le projet phare sera bien sûr la construction du groupe scolaire pour lequel la commune a contracté un prêt de 6 000 000 € sur 15 ans et dont elle finance déjà le remboursement depuis 2 ans.

Le projet est subventionné à hauteur de 4 100 000 € par les collectivités partenaires (CASA, Région, Département, CAF, Etat). Phasé sur 3 ans, d’autres subventions sont encore attendues.

 

Les impôts locaux
Aucune augmentation d’impôt depuis 2008 !

Taxe d’habitation : 9.31 %
Taxe sur le foncier bâti : 6.62 %
Taxe sur le foncier non bâti : 28.28 %